Maria Szymanowska à travers le monde

POLOGNE. Le 19 mai 2019, Karolina Głowacka, dans son « Magazine du dimanche » de la Radio TOK FM, est revenue dans ses questionnements à Maria Szymanowska et avec la présidente de la Société de son nom à Paris, Elisabeth Zapolska, elle a essayé de déterminer à quoi consistait le caractère européen de ce personnage.
Podcast sur la page: https://audycje.tokfm.pl/gosc/11292,Elzbieta-Zapolska
 
POLOGNE. Maria Szymanowska parmi les « ingénieurs » de l’indépendance de la Pologne: personne jusqu’à présent n’avait pensé en ces termes cette artiste et le rôle qu’elle avait joué depuis son installation à St-Pétersbourg en 1828.
 
                             Inzynierowie_Niepodleglej.jpg

Marta Panas-Goworska et Andrzej Goworski, dans leur dernier ouvrage Inzynierowie Niepodleglej [Les ingénieurs de l’Indépendance], publié fin 2018 aux éditions PWN, décrivent son histoire à côté de celle de sept personnalités polonaises (que des hommes !), toutes ayant accompli une carrière brillante en Russie tsariste sans avoir jamais cessé d’agir dans l’espoir d’une renaissance de l’Etat polonais.

Un petit pied varsovien sur le pavé de St-Pétersbourg tel est le titre du premier chapitre consacré précisément à celle qui portait le titre de « Première fortépianiste des Impératrices de toutes les Russies ». Ce statut si particulier ainsi que son entregent dans les sphères du pouvoir lui ont permis de soutenir et de promouvoir ses compatriotes vivant dans l’empire russe, voire d’en protéger certains menacés de poursuites pour raison politique. Pour beaucoup, Maria Szymanowska incarnait clairement la forme la plus noble des polonités, à laquelle il leur était aisé de s’identifier.
 
POLOGNE. « La partie amputée de l’histoire. Une brève histoire des femmes sur les terres polonaises »
                                                                           kowalczyk.jpg
Tel pourrait être le titre français du livre écrit par Anna Kowalczyk et publié aux éditions polonaises W.A.B. fin 2018. Maria Szymanowska y trouve sa place, présentée comme « le plus fou des talents » d’après la fameuse expression de Goethe.
Le livre déborde d’une énergie qui revigore le lecteur en lui ouvrant des horizons d’analyse particulièrement stimulants.
C’est tout le mérite de l’auteure que de remettre en question un certain regard sur l’histoire, en nous encourageant à aller vers les aspects occultés de notre passé.
 
POLOGNE. « Maria Szymanowska - Elle fascinait Chopin… »
A l’occasion de l’Année Maria Szymanowska instaurée par le Sénat polonais pour 2019, Karolina Głowacka de la Radio TOK FM, dans un entretien avec Irena Poniatowska, musicologue et professeur émérite à l’Université de Varsovie, évoque la personnalité de cette prodigieuse figure culturelle qui jouissait d’une célébrité exceptionnelle dans l’Europe de son époque et qui avait été quelque peu éclipsée de la mémoire nationale.
Emission « La matinée du week-end » 13.01.2019
 
POLOGNE. Le pianiste Marc-André Hamelin a joué trois compositions de Maria Szymanowska dans son récital du 30 août 2018 donné dans le cadre du festival « Chopin et son Europe » organisé par l’Institut National Frédéric Chopin.
 
SUEDE. Depuis 2016, Marc-André Hamelin, grand pianiste canadien, commence un certain nombre de ses récitals par le Nocturne en si bémol majeur de Maria Szymanowska. Son interprétation pleine de poésie et son désir d’associer cette musique aux œuvres de S.Feinberg (1890-1962), Beethoven, Schumann, Liszt, Rubinstein ou Prokofiev mettent en évidence les qualités intemporelles de l’œuvre de cette compositrice.
 
PAYS BAS. Maria Szymanowska & Johann Nepomuk Hummel : histoire d'une amitié entre deux musiciens d'exception présentée dans une excellente série d'émissions intitulée Seconde chance pour Hummel et réalisée depuis trois ans par Thijs Bonger pour la radio Concertzender
 
RUSSIE. Vidéo de la cérémonie d’inauguration d’un monument consacré à Maria Szymanowska à Saint Pétersbourg le 25.09.2010, réalisé par le sculpteur et architecte Viatcheslas Bouchaïev.
 
 

Article d’Alekseï Oliférouk sur l’inauguration du cénotaphe de Maria Szymanowska, à la page web VESTI du 29.09.2010

Page web de l’Association « Mitrophanevski » à Saint Pétersbourg

Juri Piriutko présente Maria Szymanowska dans le cadre de l’exposition « Nécropole des Maîtres de l’Art » au Musée National de la Sculpture à Saint Pétersbourg

Maria Szymanowska aux Etats Unis

On Chopin and Szymanowska in Paris, par Maja Trochimczyk dans Chopin with Cherries

On Virtues of Musicians and Romances of Aristocrats, or Szymanowska in Paris, par Maja Trochimczyk dans MEA KULTURA

On Szymanowska and Chopin in Paris, par Maja Trochimczyk dans MEAKULTURA

O Marii Szymanowskiej w Paryżu, par Maja Trochimczyk dans Gazeta Kulturalna N°2/2012

Maria Szymanowska (1789-1831) : a bio-bibliography, by Anna Kijas

Maria Szymanowska : pianist and composer, by Slawomir Dobrzanski

Maria Szymanowska au Japon

O Marii Szymanowskiej, Asako Fukui, "Gazeta Polska w Japonii"

Maria Szymanowska en Europe

Szymanowska Maria Agata, née Wolowska, 1789 – 1831, Jean Marc Warszawski, 2004
Née à Varsovie 14 décembre 1789, morte à Saint-Petersbourg 25 juillet 1831. Pianiste et compositrice…

Maria Agata Wołowska (Szymanowska) n. 14 décembre 1789 d. 24 juillet 1831 – Arbre généalogique
Cet arbre contient 3 familles de 14 personnes en 3 lignées… 

Maria Szymanowska. Biografie, Ewa Rieger, 1996
Obwohl Frauen es im 19. Jahrhundert auf dem Konzertpodium nicht leicht hatten, weil der Typus des männlichen Pianisten vorherrschte, der mit Virtuosität, Klangfülle und gebieterischer Beherrschung der Tastatur das Publikum in Aufruhr versetzte, gab es immer wieder Musikerinnen, die den großen Schritt von der geschützten Atmosphäre des heimischen Salons an die Öffentlichkeit wagten…

Szymanowska, Symanoffska, Maria, Marie, Marie Agata, geb. Wołowska, Jasmin Jablonski, Sophie Drinker Institut
* 14. Dez. 1789 in Warschau, † 24./25. Juli 1831 in St. Petersburg, Pianistin, Klavierlehrerin und Komponistin. Maria Szymanowska stammte aus einer wohlhabenden jüdischen Großfamilie…

Werthers Wiederkehr oder Die abgewendete Tragödie, Friedrich Dieckmann
Texte sur le livre de Martin Walser Ein liebender Mann, où il est question de l’amour platonique d’un Goethe de 73 ans à la Ulrike von Levetzow - âgée de 19 ans - et du rôle qu’a joué sa rencontre - à ce moment précis - avec Maria Szymanowska…

Goethe a Maria Szymanowska. Historie Mariánských Lázní a okolí

Maria Szymanowska, Centre Polonais de l’Information sur la Musique

Ecole Primaire de Musique Maria Szymanowska à Kedzierzyn-Kozle, en Pologne

Maria Szymanowska en Australie

Music, the economy and society: Szymanowska’s career path in Russia in the 1820s by Anne Swartz
A study of the career of Maria Agata Wołowska Szymanowska (1789–1831) as a composer, performing musician, and teacher in Russia sheds new light on the social and economic status of the Polish-born musician at the St. Petersburg court in the decades that followed the last partition of Poland in 1795…